• Là où il n'y a plus d'étincelles - Nienor

     

    Elle me manque. Il n'y avait qu'elle pour dire que j'étais jolie, pour me consoler quand j'en avais besoin, pour m'aider quand les camarades me faisaient des misères.

     

    Quand elle était encore là, elle me parlait d'étincelles dans les yeux. Elle disait que les yeux étaient le reflet de l'âme. Que les miens pétillaient. Qu'on sentait la curiosité et la joie de vivre.

     

    Elle a disparu. Purée Mamie-Louise, elle aurait pas pu attendre un peu ? Que j'aille un peu mieux, que je sois épanouie ? Moi je lui écris, tous les soirs, en venant sur sa tombe.

     

    Tous les jours. Si maman savait... Elle m'interdirait de sortir de la maison. Mais je m'en fiche, j'irais quand même.

     

    Elle me parlait d'étincelles dans mes yeux. Dans ce monde, il y a pas d'étincelles. C'est fade, c'est moche, c'est terne.

     

    Et dans tout ça, je brille. Puisque moi, j'ai des étincelles. Mais j'ai pas le courage de les assumer.

     

    Un jour, j'assumerai mes étincelles. Un jour, je t'emmènerais loin, loin, loin d'ici. Loin de ce monde sans étincelles et où toute seule, je brille. Loin de ce monde de souffrance.

     

    Un jour, je t'emmènerais là où il y a encore des étincelles. Je t'entraînerais avec moi dans le pays de l'amour.

     

    « Le garçon qui ne souriait jamais- NienorSuivre le Rhin- Neiges éternelles »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Juin 2016 à 20:14

    C'est... c'est vraiment beau...

    2
    Mardi 14 Juin 2016 à 17:20

    Merci...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :